09 53 80 67 15 - Etablissement d'enseignement supérieur privé- L'iconograf, 91B route des romains 67200 Strasbourg info@liconograf.com

Premier jour

Le Pavillon Jeune Talents, c’est plutôt “space”…

Début de journée, Joseph anime une conférence, Erwann a disparu dans la nuit angoumoise, Thierry a enfin réussi à connecter le portable au web et Fabienne cherche désespérément une navette pour nous rejoindre.

«donner des pistes aux jeunes fous»

Un univers et des espaces…

Dans l’univers se trouve une multitude de choses que l’on ne comprend pas toujours. L’univers de la BD n’échappe pas à cette règle.

Le Pavillon Jeunes Talents se propose de donner des pistes qui aideront le jeune fou qui rêve de se faire une place au soleil.

L’espace auteurs : c’est celui qui représente l’aboutissement , celui dans lequel on va rencontrer certains maîtres comme Olivier Ka, Emmanuel Guilbert, Florence Cestac,…

«ça y est, vos crayons sont affûtés»

Mais la route sera longue et difficile, faite de joies et de déceptions, heureusement vous n’êtes pas seul!

L’espace Information Orientation Formation-Ecole est là pour vous guider dans votre apprentissage. On y trouve ces organismes qui vous renseigneront, CARIF, CIO d’Angoulême et de Cognac, CIG d’Angoulême. Les écoles telles que l’EMCA, l’école des Bulles, l’université du Québec à Hull, AtelierBD, se proposent de vous accompagner durant votre apprentissage.

Ca y est, vos crayons sont affutés, prêts à pourfendre la moindre feuille blanche.

L’Espace montage de projets est là. Le Conseil Régional Poitou-Charentes et le Défi Jeune sont là pour vous aider.

Mais voilà, l’univers de la BD est vaste (on vous l’a déjà dit au début..) mais là encore l’espace Métiers et l’espace Conférences sont là et abordent les multiples aspects du métier, des étapes de la création d’une BD, la compréhension de l’image narrative, en passant par d’autres petites choses comme les Droits de l’Auteur de BD ou l’environnement Culturel et Economique qui échappent souvent aux jeunes auteurs…

{mospagebreak title=troisieme jour}

Sylvain LEMAY Professeur en arts et design

Bonne nouvelle, on a retrouvé Erwann qui ne lache plus la tablette graphique, Joseph continue à conférencer , Fabienne se la joue grand reporter, quant à Thierry , il a enfin trouvé le représentant de l’universite de Hull .

Sylvain LEMAY

Peux tu te présenter ?

Je suis professeur à l’Université du Québec en Outaouais et j’ai fait une thèse en littérature sur la BD québéquoise des années 70. Depuis 99 sur un programme établi j’ai mis en place la formation à l’université du Québec. C’est un cours d’histoire et d’analyse de la BD dans lequel on aborde la construction narrative, la scénarisation et des cours de dessins et de découpage qui sont donnés par des auteurs de BD (Réal GODBOUT, Sébastien TRAHAN, Paul ROUX, Mario BEAULAC, Catherine SAOUTER, Jacques SAMSON et Edmond BAUDOIN).

«Les gens sont très curieux»

Que fais tu au Pavillon Jeunes Talents ?

Je suis venu pour faire connaître le programme de HULL et recruter des étudiants qui pourraient avoir envie de venir au Québec comme il y en a dans d’autres sections de l’Université.

Comment se passe le contact avec les visiteurs?

Les gens sont très curieux et ont envie d’en savoir plus.

Et comment se passe le contact avec les autres écoles ?

Ce contact est très intéressant et permet d’envisager la possibilité d’échanges ou de partenariats.

«Hull n’existe plus»

Peux tu nous parler de HULL ?

Hull n’existe plus et s’appelle maintenant GATINEAU. Ce nom vient de la fusion de 5 villes de la région D’Outaouais. L’école se situe à 200 km de Montréal dans une grande région urbaine de 5 Millions d’habitants. A l’université il y a 5000 étudiants dont 200 en Art et 50 en BD

Comment se déroule la formation des étudiants ?

Le cycle dure trois ans et les années se découpent en deux périodes allant de septembre à décembre et de janvier à avril. En général un cours comprend une partie théorique, une partie atelier et une évaluation. Le cycle en BD dure 3 ans et ceux qui sont sortis cette année sont les premiers à avoir fini le cycle. La raison d’être de cette formation c’est de mettre de les étudiants ensemble et les ouvrir sur d’autres choses.

Que font ils maintenant?

Ces étudiants ont créé une maison d’édition “Première Ligne” dont la naissance a eu lieu durant leurs années d’études. Leur publication est plus connue sous le nom de “Le SCRIBE”. Ils en sont au 16ème numéro.
Ils contiennent chacun de 250 à 300 planches d’étudiants. D’autres étudiants tentent de mettre sur pied des ateliers.

Merci Sylvain

L’universite de Gatineau

>>ici

le scribe

>> ici

{mospagebreak title=dernier jour}

Dimanche, jour de repos?…

Dans la rubrique “on est jamais si bien servi que par soi-même”, Voici la fin de nos aventures à Angoulême…

C’est déjà la dernière journée du festival, Erwann a enfin obtenu l’autorisation de visiter le festival, Fabienne continue à photographier les navettes (même pas vrai, dit-elle!), Joseph noye les festivaliers sous des tonnes d’informations et Thierry a enfin ouvert un oeil et attend que le second s’ouvre….

C’est donc une équipe certes fatiguée mais heureuse qui continue à accueillir les festivaliers au Pavillon Jeune Talent.

L’emploi du temps de l’AtelierBD est bien rempli, les demandes sont toujours nombreuses, une orientation, une critique, un encouragement…

Joseph sur le plateau de Radio France Bleue Alsace en compagnie de deux autres auteurs alsaciens Laurent Hirn et Luc Brunschwig.

Thierry qui répond à un journaliste à Radio France International.

Hop! une dernière conférence pour la route… et nous vous disons à l’année prochaine…