09 53 80 67 15 - Etablissement d'enseignement supérieur privé- L'iconograf, 91B route des romains 67200 Strasbourg info@liconograf.com

Où placer la lumière ?

Vaste question !

Il suffit de regarder toutes les variantes ci-contre pour s’en convaincre !

Le principe de base est le suivant: il est convenu que la lumière vient naturellement du haut et de la gauche, (c’est la première illustration)…
Pourquoi ?
Parce que nous avons intégré, du moins dans la culture occidentale, des siècles d’habitudes picturales…
On ne s’en défait pas aussi aisément, il convient d’en user en connaissance de cause…

D’ailleurs, si vous regardez bien, c’est sans doute celle où l’on comprend le mieux ce qui est représenté…

Après, chaque variante donne une autre impression, mets l’accent sur une autre partie de la scène, suggère autre chose, du mystère, du soleil, du chaud, du froid…

Parfois, ce sont les avants plans qui se découpent en clair sur un fond sombre, parfois c’est l’inverse… parfois c’est juste une seule et grande surface claire qui fait vivre la composition (exemple 7), parfois c’est trois petites surfaces toutes timides qui donnent la clef de l’image (exemple 6)…

Parfois, c’est le sol qui est mis en valeur, parfois le personnage… Parfois, la lumière est frontale, et tout est aplati (exemple 4) !

Le tout n’est pas de trouver “un truc”, le tout est de trouver l’éclairage qui, dans VOTRE histoire, dans VOTRE découpage, dans VOTRE mise en scène, dans VOTRE image fonctionne le mieux, traduit le mieux vos intentions…

Comme d’habitude, il y a mille solutions à ce problème et c’est ce qui fait la complexité de ce “métier”…

Et je n’ai même pas parlé de la combinaison possible des différentes sources lumineuses, car bien entendu, il ne s’agit en aucun cas de reproduire la réalité mais de faire partager des intentions, des émotions, du sens et de l’imaginaire… ce qui n’a rien à voir avec la réalité palpable, visible, “modélisable” !!

{/gma}